UNESCO et la West Africa Radio Democracy (WADR) célèbrent la Journée Mondiale de la Radio: Emission régionale « Liberté d’expression : regards croisés entre journalistes et artistes »

La Journée mondiale de la radio représente une formidable opportunité de discuter de la liberté d’expression du point de vue de divers producteurs de contenus. L’organisation de cette émission sous le thème « Liberté d’expression : regards croisés entre journalistes et artistes » consistera à créer un dialogue et une réflexion dans le cadre d’une émission radio à la West Africa Democracy Radio (WADR) sur la liberté d’expression dans le cadre des médias et des artistes.

L’émission se concentrera plus particulièrement sur un débat concernant :
• Comment, à travers la radio, la diversité et la liberté d’expression dans les médias et l’art nous informent au quotidien ;
• Comment, à travers la radio, la diversité et la liberté d’expression dans les médias et l’art nous informent et nous font changer, particulièrement à travers la promotion de la participation dans la production de la connaissance et de la culture ;
• Comment, à travers la radio, la diversité et la liberté d’expression dans les médias et l’art promeuvent le dialogue interculturel, et rapprochent les communautés ;
• L’importance, dans les médias et la dans la production culturelle, de contenus locaux.

En tant qu’organisme des Nations Unies ayant le mandat spécifique de promouvoir la liberté d’expression, droit de l’homme inaliénable établi par l’Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et ses corolaires, à savoir la liberté de la presse et la liberté d'information, l’UNESCO estime que ces droits sont les fondements de la démocratie et que ce sont des conditions préalables pour la protection et la promotion de tous les autres droits de l’homme. C’est pour cette raison que, dans le cadre de son mandat visant à promouvoir  « la libre circulation des idées par le mot et par l’image », l’UNESCO entend favoriser la mise en place de médias libres, divers, indépendants et pluralistes sous format imprimé, diffusé ou en ligne. Le développement des médias encourage la liberté d’expression et contribue au renforcement de la paix, du développement durable, des droits de l’homme et de la lutte contre la pauvreté.

Parallèlement au développement spectaculaire des domaines de l’information et de la communication, une attention particulière a été portée, ces dernières années, à la diversité culturelle dans les médias comme moyen de préserver les concepts d’identité et les liens sociaux entre les communautés et les cultures, tout en favorisant l’expression culturelle locale et les langues locales.

Ainsi, à travers la mise en œuvre de sa Convention de 2005 sur la protection et la promotion  de la diversité des expressions culturelles, l’UNESCO mène des activités visant à favoriser et renforcer la liberté d’expression notamment grâce au soutien de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI). Elle travaille à la mise en œuvre d’activités visant à promouvoir et protéger la liberté d’expression artistique comme faisant partie du système plus large de droits fondamentaux, notamment en assurant aux professionnels de la culture la possibilité de produire un large éventail de biens et services culturels.

Il est évident que l’environnement médiatique actuel augmente les choix, fournit des opportunités à l’expression culturelle et au dialogue autant qu’il facilite l’échange d’informations à un niveau planétaire. Mais ces dernières décennies nous avons aussi pu observer une concentration des médias et des limitations au niveau de l’accès et des sources de contenus.

Une des grandes lignes du Plan d’Action de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle met clairement en évidence l’importance de la promotion de la production, de la sauvegarde et de la diffusion de contenus diversifiés dans les médias et dans les réseaux d’information globaux. A cette fin, elle propose de promouvoir le rôle de la radio dans le développement de productions audiovisuelles de bonne qualité, en particulier en encourageant l’établissement de mécanismes coopératifs pour faciliter leur distribution.

Le contenu local est l’expression du savoir et de l’expérience d’une communauté, le mécanisme de création et de diffusion fournit aux membres de la communauté l’opportunité d’interagir et de communiquer entre eux, exprimant leurs idées propres, leurs connaissances et leur culture dans leur propre langue.

Les derniers développements technologiques ont proposé de nouveaux outils qui peuvent aider les pays et les communautés en difficulté à développer leur créativité et atteindre de plus larges audiences et marchés tout en préservant leur identité culturelle.

La Journée mondiale de la radio représente donc une formidable opportunité de discuter de la liberté d’expression du point de vue de divers producteurs de contenus. L’organisation de cette émission sous le thème « Liberté d’expression : regards croisés entre journalistes et artistes » consistera à créer un dialogue et une réflexion dans le cadre d’une émission radio  à  la West Africa Democracy Radio (WADR) sur la liberté d’expression dans le cadre des médias et des artistes.

L’émission se concentrera plus particulièrement sur un débat concernant :

  • Comment, à travers la radio, la diversité et la liberté d’expression dans les médias et l’art nous informent au quotidien ;
  • Comment, à travers la radio, la diversité et la liberté d’expression dans les médias et l’art nous informent et nous font changer, particulièrement à travers la promotion de la participation dans la production de la connaissance et de la culture ;
  • Comment, à travers la radio, la diversité et la liberté d’expression dans les médias et l’art promeuvent le dialogue interculturel, et rapprochent les communautés ;
  • L’importance, dans les médias et la dans la production culturelle, de contenus locaux.
  • UNESCO field office